​​​​​​​​​​Actualités :​                Inscriptions ouvertes
Formation en psycho-traumatologie centrée sur
les compétences
​et
Formation à la thérapie systémique brève

Skip Navigation LinksSéminaires

​​​​​​​​​​​​Séminaires

Séminaires programmés

  • Arlette Oberhoffer
    Des réunions efficaces avec la méthode des 6 chapeaux, et la question de la pensée latérale et de la sollicitation méthodique de la créativité
  • Daniel Stern et Michel Stalder
    Module d'introduction à l'approche thérapeutique centrée sur les solutions (ACS)
  • Julien Betbèze
    Apports de la pratique narrative aux thérapies systémiques et aux approches ericksoniennes
  • Solange Cook-Darzens
    Apports de la recherche familiale dans les troubles du comportement alimentaire (TCA) de l'enfant et de l'adolescent : une démarche de "bonne pratique clinique"
  • Michel Sylvestre
    ​​Impact du trauma sur le fonctionnement de l'enfant et de la famille
  • Michel Delage
    ​Vieillissement, attachement, resilience : activité soignante et famille
  • Edith Goldbeter-Merinfeld, Juan Luis Linarès, Elida Romano, Carlos E. Sluzki, Marco Vannotti         La création de l'environnement thérapeutique
    De la pratique à la théorie en thérapie familiale
  • ​Florence Calicis
    ​L'utilisation du soi du thérapeute

​Arlette Oberhoffer​​

Arlette Oberhoffer a une maîtrise de psychologie clinique, une formation dans le champ systémique et la thérapie centrée sur les compétences. Une pratique d'une vingtaine d'années en tant que thérapeute de couples et de familles. Elle intervient entre autres à l’association Pages en Haute-Loire, qu’elle a contribué à fonder, et à l’association Différences et Changements. Saint-Etienne . Elle enseigne en thérapie systémique et supervise de nombreuses équipes de soignants. Membre EFTA. 

Des réunions efficaces avec la méthode des 6 chapeaux, et la question de la pensée latérale et de la sollicitation méthodique de la créativité

 

Dans notre champ d’intervention, nous avons appris de l’approche systémique, l’importance accordée à l’existence des différents points de vue. Le « midi à son clocher de chacun », a produit un trésor de « savoirs vivre ». 
Nous sommes allés aussi, avec la thérapie narrative visiter les sous-pentes qui abritent les pépites qui échappent aux faisceaux enregistreurs des normes du monde. Elle nous invite à écouter la partie en nous, qui chante des airs que personne ne connaît encore. 
D’autres investigations humaines nous amènent à saluer l’importance des recherches médicales, le talent, la précision ou l’audace de certains spécialistes… 
Edward De Bono, docteur en médecine et en philosophie, sollicité mondialement pour présider et animer des réunions dans des champs d’activités de toutes sortes, s’est interrogé dans le cadre de sa pratique, sur comment convoquer toutes les « intelligences préférées » au sein d'un groupe, afin d’explorer un sujet de réflexion de façon optimale. 
Toutes les « intelligences préférées », veut dire, que chacun d’entre nous a tendance à réfléchir dans son registre préférentiel : certains se distinguent par leur capacité de synthèse, d’autres ont tendance à relever les aspects négatifs d’une situation, d’autres en appellent à leur esprit d’invention etc.. 
Edward De Bono, invite toutes les personnes présentes autour d’une situation qui demande réflexion et décision, à s’intéresser à un registre à la fois,, à explorer tour à tour : les questions d’organisation, d’objectifs à atteindre, de logique, la recherche des points forts, des points faibles, les projets, la créativité, l’émotion.. 
Les palettes explorées sont au nombre de 6 et sont symbolisées par des chapeaux de couleur. Chaque chapeau indique un domaine de réflexion. 
Edward De Bono nous dit que les « points de vue » sont par leur diversité d’une richesse indéniable, mais que pour optimiser une réflexion groupale autour d’un ou de plusieurs objectifs, il est important que chaque personne se tienne au même endroit en même temps et cible sa réflexion dans une seule direction proposée. 
La présentation de cette approche et sa mise en pratique, seront complétées par la présentation du concept de « pensée latérale » de Bono, (sollicitation méthodique de la créativité) puis, par la re-visite, de « tous les pas de côtés » qui ont émergé de l'univers systémique et qui rencontrent les compétences singulières de chacun. : De ces pas de côté, citons : celui des objets flottants de Philippe Caillé, et Evelyne Rey , celui du langage « vernaculaire narratif « de White et Epston,,etc

Dates : mardi 27 septembre 2016

Horaire : 09h00 - 17h00

Lieu : Cerfasy, Ruelle Vaucher 13, 2000 Neuchâtel

Prix : Fr. 200.-

Daniel Stern et Michel Stalder

Daniel Stern 
Psychologue-psychothérapeute FSP, formateur et superviseur Cerfasy Neuchâtel 

Michel Stalder 
Psychologue-psychothérapeute FSP, formateur et superviseur Cerfasy Neuchâtel

Module d'introductio​n à l'approch​e thérapeutique centrée sur les solutions (ACS)

 

Le séminaire s’adresse à des cliniciens et des praticiens qui souhaitent se familiariser et acquérir les notions et concepts de base de l’approche thérapeutique centrée sur les solutions avant d’entamer une formation avancée dans cette orientation. 

• L’origine de l’approche thérapeutique : du langage des problèmes au langage des solutions. Une conception particulière de la relation thérapeutique inspirée entre autre par Steve de Shazer et Insoo kim Berg. 
• Orientation vers l’avenir 
• Une attitude thérapeutique qui repose sur le postulat que les clients ont les ressources nécessaires pour changer leur situation. La relation d’aide est une relation de coopération et de co-construction. 
• L’affiliation au client, à son problème et sa souffrance. 
• Obtenir un mandat et définir des objectifs 
• Explorer les exceptions 
• Explorer les ressources avec lesquelles le client fait face au problème. 
• Les échelles 
• La question miracle, imaginer un avenir où la situation sera différente 
• Créer un contexte de choix. 
• Les niveaux de relation


 

Da​tes : Vendredi 30 septembre 2016 et samedi 1er octobre 2016

Horaire : Vendredi : 09h00 - 12h30 / 14h00 - 17h00 Samedi 09h00 - 12h30 / 14h00 - 16h00

Lieu : Cerfasy, Ruelle Vaucher 13, 2000 Neuchâtel

Prix : Fr. 400.-​

Formulaire d'inscription au format Adobe PDF.pdf

Dr Julien BETBÈZE

  • ​Psychiatre des hôpitaux, chef de service de l'inter-secteur AFT de Loire-Atlantique (Accueil Familial Thérapeutique) CHS de Blain.
  • Chargé de cours à Nantes à la faculté de psychologie (DESS Cognitif et clinique) et à l'UER de médecine : D.U. Addictions (Pr Vénisse), D.U Hypnose thérapeutique,  et D.U. Douleur (Pr Nizard).
  • Thérapeute familial, service d'addictions du CHU de Nantes (Pr Vénisse).
  • Responsable pédagogique et formateur à l'Arepta-IMHEN (Institut Milton H. Erickson de Nantes, Président Dr A Vallée).
  • Formateur en hypnose, thérapies stratégiques, solutionnistes et narratives: Institut MIMETHYS, Nantes (Dr Bardot) / Espace du Possible, Tournai (Dr Doutrelugne) / AFEHM Paris / D.U. Hypnose Pitié-Salpêtrière (Dr JM Benhaïem) / CHTIP Paris (L Gross et Dr P Aïm) / Institut UTHYL, Nancy / D.U. Hypnose, CHU Limoges (Dr H Fischer)

Apports de la pratique narrative aux thérapies systémiques et aux approches ericks​​​oniennes​​​​​​​


Notre orateur nous présentera les travaux de Michael White et de David Epston avec des apports théoriques sur l'approche narrative.
Nous mettrons en évidence comment les histoires nous façonnent et modifient nos perceptions et comment créer des histoires alternatives lorsque les sujets sont prisonniers de discours étroits qui les enferment dans une représentation dévalorisée d'eux-mêmes.
Ce séminaire alternera des explications théoriques, des exemples cliniques, des démonstrations et des exercices, en abordant les 3 paysages (intention, action, relations) ainsi que la logique des cartes narratives et leur importance pour permettre au sujet de redevenir auteur de sa propre vie.

 
Dates : Vendredi 10 février 2017 9h-17h et
            Samedi 11 février 2017 9h-12h15
Lieu :   Neuchâtel

Les frais de participation s'élèvent à Fr. 290.- par personne.
L'inscription se fera auprès du secrétariat du Cerfasy​

Formulaire d'inscription au format Adobe PDF.pdf

 

Solange COOK-DARZENS

Solange Cook-Darzens, Ph.D., psychologue clinicienne, thérapeute familiale
  • ​Jusqu'en 1982, responsable du service de psychologie clinique de l'hôpital Kapiolani, hôpital pédiatrique de l'état de Hawaii aux USA.
  • Enseignante à l'école de Médecine de Honolulu, Hawaii (1974-1982).
  • Avec le Dr Catherine Doyen, a fondé et été co-responsable de l'unité TCA du service de pédopsychiatrie de l'hôpital Robert Debré à Paris (1985-2010).
  • Enseignante à l'école de Psychologues Praticiens à Paris (1982-2007).
  • Auteur de plusieurs articles et ouvrages sur la thérapie familiale et ses applications aux TCA. Dernier ouvrage : Approches familiales des troubles du comportement alimentaire de l'enfant et de l'adolescent. Toulouse : Érès, 2014. Nombreuses formations et interventions sur la thérapie uni- et multifamiliale.​

Apports de la recherche familiale dans les troubles du comportement alimentaire (TCA) de l'enfant et de l'adolescent : une démarche de « bonne pratique clinique » 

​​​Ce séminaire décrira et illustrera une démarche de « bonne pratique » de thérapie familiale, applicable à toutes les pathologies mentales. Nous la déclinerons dans ses applications spécifiques aux TCA de l'enfance et de l'adolescence.
La première partie du séminaire sera consacrée à une définition du concept de « bonne pratique clinique » (evidence-based therapy ou evidence-supported therapy) et aux résultats de la recherche clinique qui sous-tendent cette « bonne pratique » dans le champ de la thérapie familiale des TCA : 1) le rôle de la famille dans le développement, le maintien et la guérison des TCA de l'enfant et de l'adolescent ; 2) l'efficacité des thérapies familiales dans le traitement des TCA ; 3) certaines variables de fonctionnement familial importantes à prendre en compte en thérapie familiale.
La deuxième partie décrira un modèle de thérapie familiale issu de cette démarche et développé à l'hôpital Robert Debré au début des années 1990. Ce programme familial est un modèle intégratif et modulaire qui tente de s'adapter à : 1) toutes les situations de soins (ambulatoire, hospitalisation, etc), 2) tous les types de TCA rencontrés pendant l'enfance et l'adolescence, 3) leurs différents stades d'évolution au cours de la prise en charge, et 4) les besoins uniques de chaque famille. Nous en exposerons les principaux axes, en donnant des illustrations de quelques unes de ses principales interventions et techniques. Des outils de mesure standardisés seront également décrits, visant à étayer l'évaluation familiale et le travail thérapeutique avec les familles.

 
Date : 24 avril 2017 (9h-17h)
Lieu : Neuchâtel

Les frais de participation s'élèvent à Fr. 210.- par personne
 

Formulaire d'inscription au format Adobe PDF.pdf

​​Michel SYLVESTRE

  • ​​Docteur en psychologie, psychologue depuis 1978, thérapeute familial et praticien EMDR, installé en cabinet libéral depuis 1999 et chargé de cours en psychologie au sein des universités d'Aix-Marseille et de Lorraine.
  • Ancien Externe du Mental Research Institute (M.R.I.) De Palo Alto, Californie, il anime des supervisions et formations en thérapie familiale et s'est formé à l'EMDR lors de la première formation faite en France à Aix-en-Provence en 1995.
  • Il est membre fondateur de l'association EMDR France, superviseur et formateur EMDR Europe pour les enfants et adolescents.
  • Il est coresponsable pour l'Europe de la formation des futurs formateurs EMDR enfants et adolescents.
  • Il est pastprésident de l'association EMDR France.

Impact du trauma sur le fonctionnement de l'enfant et de la famille

« Traumatologists are often blind to familial consequences and famologists are often blind to the traumatic consequences » (Figley, 2004) …Les traumatologues sont souvent aveugles aux conséquences familiales et les thérapeutes familiaux sont souvent aveugles aux conséquences traumatiques…

Les situations traumatiques complexes nous apprennent à penser le trauma comme une blessure de multi niveaux : individuel et relationnel et nous confrontent avec la nécessité de mettre en œuvre un modèle complexe de traitement intégratif pouvant répondre à ce type de situations.

L'intégration de deux paradigmes, comme celui de  la thérapie familiale systémique et de la thérapie EMDR,  permet  la construction d'un ensemble thérapeutique plus vaste ou se croisent l'axe synchronique, horizontal des patterns familiaux, dans l'ici et maintenant et l'axe diachronique, vertical de l'histoire individuelle de chacun, en particulier de l'enfant en souffrance. Ces balayages horizontaux et verticaux  nous permettent d'appréhender les  blessures  actuelles traumatiques individuelles et les blessures du lien ainsi que  d'autres plus anciennes qui peuvent avoir été réactivées par l'incident traumatique.

Les notions de perspective développementale  de l'enfant, d'attachement, de résilience, de dynamique familiale et de répétition de  processus intergénérationnel sont au cœur de cette approche intégrative.

Le travail individuel sur une blessure personnelle peut alors s'inscrire dans un travail familial  sur des relations traumatisées. L'intra et l'inter ne sont plus à opposer mais à considérer comme deux éléments d'un même ensemble.

Date : 29 mai 2017 9h-17h
Lieu : Neuchâtel

Les frais de participation s'élèvent à Fr. 210.- par personne.

Formulaire d'inscription au format Adobe PDF.

 

 

Michel DELAGE

  • Psychiatre, thérapeute familial, Association « Vivre en famille » La Seyne-sur-Mer
    Consultations familiales
  • Hôpital d'instruction des Armées Ste Anne, 51, impasse de la corniche supérieure
    83200 Toulon, France
  • Auteur de La résilience familiale (2008), et de La vie des émotions dans la famille (2013),    éd Odile Jacob

Vieillissement, attachement, résilience : activité soignante et famille.

​Michel Delage nous propose pour ce séminaire de se laisser porter dans les différents âges de la vie jusqu'à la vieillesse.
Nous emprunterons avec lui le chemin de l'attachement et de la résilience afin de mettre en valeur les ressources soignantes de la famille.

 

 

 

 

Dates : Jeudi 21 septembre 2017 9h-17h et
             Vendredi 22 septembre 2017 9h-12h15
Lieu :  Neuchâtel

Les frais de participation s'élèvent à Fr. 290.- par personne

Formulaire d'inscription au format Adobe PDF.pdf



 

Un évènement international : cinq voix de la thérapie familiale :
Goldbeter, Linares, Romano, Sluzki, Vannotti, en Suisse pour leur dernière rencontre et pour rendre hommage à Luigi Onnis.

 

La création de l'environnement thérapeutique
De la pratique à la théorie en thérapie familiale

 

Edith Goldbeter-Merinfeld directrice de formation de l'IEFSH (Bruxelles). Professeur honoraire à l'Université Libre de Bruxelles, secrétaire du Groupement Belge des Formateurs et membre de l'EFTA. Elle dirige la rédaction des « Cahiers Critiques de Thérapie Familiale et de Pratiques de Réseaux », elle a écrit (1999, 2005): Le deuil impossible. Familles et Tiers Pesants; avec Linares, Onnis, Romano & Vannotti (2010) : Thérapie familiale en Europe. Inventions à cinq voix.
Juan Luis Linarès Professeur à l'Université Autonome de Barcelone. Président de Red Espanola y Latinoamericana de Escuelas Sistemicas - RELATES. Il dirige l'École de thérapie familiale de l'Hôpital universitaire de la Santa Creu i Sant Pau de Barcelone. Ancien président de la Société Catalane de Thérapie Familiale, de la Fédération Espagnole des Associations dev Thérapie Familiale et de l'EFTA. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont, en français, Psychothérapie des états dépressifs (avec Carmen Campo, 2002).
Elida Romano est psychologue clinicienne et thérapeute familiale. Membre fondateur de L'Association Parisienne de Recherche et de Travail avec les Familles - APRTF, mais aussi de l'Association Européenne de Thérapie Familiale - EFTA. Elle a contribué au développement de l'Unité de Thérapie Familiale d'Aubervilliers et elle supervise de nombreuses équipes de thérapie familiale en France. Elle a participé à l'ouvrage collectif La famille adolescente de l'Aprtf en 2006.

Carlos E. Sluzki est psychiatre, thérapeute familial américain. Il a été directeur du Mental Research Institute, Palo Alto, California et vice-président de l'Académie Américaine de Thérapie Familiale. Il a été rédacteur en chef de plusieurs revues dont "Family Process". Actuellement il est professeur de psychiatrie à l'Université George Washington, et Professeur émérite à l'Université George Mason. De ses livres, un a été récemment traduit en français: La présence de l'absent, 2015.

Marco Vannotti a enseigné à l'Université de Neuchâtel et à la Faculté de Médecine de Lausanne. Il est co-fondateur du CERFASY à Neuchâtel. A Milan, il enseigne à l'Ecole de Psychothérapie Mara Selvini Palazzoli. Il a publié: Le métier de médecin (2006) et Corps et histoire de vie avec M. Gennart (2016).
Les thérapeutes de famille expérimentés font-ils exactement ce qu'ils prônent ? A quels modèles se réfèrent-ils, quand ils soignent, dans leur pratique de tous les jours ? L'« art » de la thérapie de famille pourrait bien apparaître sous un jour nouveau si nous prenions le risque de montrer ce que nous faisons, plutôt que de discuter de ce que nous devrions faire. Dans cette rencontre, nous – cinq thérapeutes de famille liés par une très vieille amitié – présenterons des cas cliniques filmés. Nous discuterons ensuite les uns avec les autres – et avec les participants – autour des modèles qui semblent sous-tendre notre création ou notre environnement thérapeutique.​


Dates : 20-21 octobre 2017​
Lieu : Neuchâtel

​Les frais de participation s'élèvent à Fr. 360.- par personne. Vous bénéficierez d'un prix préférentiel de Fr. 300.- si les inscriptions nous parviennent jusqu'au 31 mars 2017.

​ 


Florence Calicis

Psychologue-psychothérapeute au S.S.M. Chapelle aux Champs, Bruxelles, Formatrice au CEFORES, U.C.L.
 
L'utilisation du soi du thérapeute​

 
Le référentiel systémique, plus encore depuis la seconde cybernétique, donne des ailes au thérapeute. Puisqu'il n'est pas nécessaire d'être un miroir de projection vierge pour ses patients, il a l'opportunité de « s'utiliser », de mettre ses idées, son vécu, son monde au service de la rencontre thérapeutique.

Lorsqu'il rencontre ses patients, le thérapeute pense, éprouve des émotions, des sensations; il est traversé de souvenirs personnels, d'associations, de fantaisies... autant d'ingrédients qui constituent le soi du thérapeute dans l'ici et maintenant de la séance. Même si, dans son dialogue intérieur, il utilise ces diverses sources d'informations pour élaborer ses interventions, que partage-t-il effectivement de tout cela avec les patients ? Généralement assez peu d'éléments intuitifs qui relèvent de la sphère affective comme les émotions, sensations et images qui le traversent. Car très souvent, il privilégie plutôt les idées, les représentations, les hypothèses, à savoir du matériel rationnel issu de la sphère cognitive.
Par ailleurs, ce qu'il communique aux patients provient plutôt de son soi professionnel que de son soi privé.  Or, le soi du thérapeute, c'est la somme du soi professionnel et du soi privé. 

Bien entendu, cette double censure – de la sphère affective et du soi privé - a de bonnes raisons d'être car le contexte de la relation thérapeutique est asymétrique : l'intervenant est au service de ses patients et non l'inverse ; il a une juste distance à respecter et un rôle professionnel à tenir. Mais ne faut-il pas considérer cette censure comme du gaspillage voire de l'automutilation ? N'y aurait-il pas moyen de tirer parti de tout ce matériel laissé en jachère ?

Certes, les interventions impliquant une utilisation plus large du soi du thérapeute sont potentiellement périlleuses. Mais, bien élaborées, elles sont parmi les plus mobilisatrices. Moyennant certaines mesures de précaution, nos ressentis, même les plus « négatifs » peuvent être communiqués et mis à profit dans la relation thérapeutique et peuvent même constituer de puissants leviers d'évolution pour nos patients.

Concepts systémiques et situations cliniques à l'appui, Florence Calicis tentera de dégager des repères méthodologiques pour construire de telles interventions : travail sur leur formulation, timing approprié, analyse des résonances, importance du travail personnel de l'intervenant et de la concertation avec d'autres professionnels. L'accent sera mis sur le précieux alliage de tact et de courage relationnel.

 
Date : 6 novembre 2017 (9h-17h)
Lieu : Neuchâtel

Les frais de participation s'élèvent à Fr. 210.- par personne